SOCIETE

Aziz Diaby, le chercheur en physique spatiale qui veut promouvoir l’astronomie en Côte d’Ivoire


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Aziz Diaby, le président fraichement élu de l’Association ivoirienne d’Astronomie (AIA) est chercheur en physique spatiale et enseignant de physique-chimie. A travers sa jeune association qui a été portée sur les fonds baptismaux le 13 février 2021 lors d’une Assemblée générale (AG) à l’université Félix Houphouët à Abidjan-Cocody, cet ivoirien passionné de sciences entend faire la promotion de l’astronomie. Dans une interview accordée à Bouake360, il revient sur son parcours, nous parle de sa passion la science avant de nous gratifier d’un cours magistral sur la différence entre astronome et astronaute. Pour lui, la plus grande difficulté à laquelle est confronté le domaine scientifique en Côte d’Ivoire « est que l’état n’investit pas suffisamment dans les recherches ».

Propos recueillis par Eliezer Rodemi

Bouake360 : Présentez-vous 

Je suis Aziz DIABY, chercheur en physique spatiale, spécialiste de l’ionosphère et président de l’Association Ivoirienne d’Astronomie et enseignant de physique-chimie.

Bouake360 : Parlez-nous un peu de votre parcours ?

Aziz Diaby : Après mon bac je suis allé au Sénégal poursuivre mes études. J’ai entrepris des études en physique-chimie, pour me spécialiser en physique pure en 3e année. Après la 3e année, j’ai entamé un master en physique pure et aussi fait un master en physique nucléaire. En 2012 à mon retour au pays, je me suis inscrit à l’université Félix Houphouët-Boigny en Master de physique (spécialité : énergétique et environnement). En 2015, j’ai débuté un doctorat de physique spatiale. Durant ce doctorat, j’ai eu à visiter plusieurs pays (Italie, Inde, USA et Chypre) pour des conférences et atelier autour de la météorologie de l’espace où j’ai pu présenter mes travaux de recherches (recherches qui ont obtenues deux prix). Aujourd’hui, je suis en instance de soutenance de thèse.

Bouake360 : Depuis quand votre association a vu le jour ? Vous avez été élu président pour combien d’année ?

AD : L’association a vu le jour le 13 Février 2021 après une AG. Pendant cette AG, j’ai été élu président pour 6 ans, histoire de bien implanter l’association étant donné que c’est mon idée.

Bouake360 : Pourquoi avoir mis une telle association en place ? Aussi président qu’est-ce que vous allez apporter de nouveau à ce secteur pour faire avancer votre association voire ce secteur ?

AD : Nous voyons depuis un certain nombre d’années que la jeunesse Ivoirienne se désintéresse de tout ce qui est études et surtout sciences. Pour nous qui sommes en sciences, nous avons plusieurs fois entendu des paroles du genre, ça ne paie pas, c’est trop difficile, tu fais PC là c’est pour devenir professeur de PC seulement. Les domaines scientifiques sont délaissés au profit de l’économie, le droit et autres. Cette situation est due à l’inexistence d’infrastructures et de débouchés certains pour les étudiants scientifiques ainsi que la difficulté de compréhension des élèves à l’école, par manque de cours pratique. Vu tout ce qui précède, nous avons décidé de créer cette association pour réconcilier les Ivoiriens avec les sciences en général, d’introduire la météorologie de l’espace et l’astronomie en particulier auprès du grand public.

Bouake360 : Pouvez-vous nous en dire plus sur le rôle d’un astronaute ?

AD : Il ne faut surtout pas confondre astronome et astronaute. Ces termes sont différents. Un astronaute (pour les Américains), également appelé spationaute (pour les Français), cosmonaute (pour les Russes) ou taïkonaute (pour les Chinois), désigne un membre de l’équipage d’un véhicule allant dans l’espace (fusée, navette, etc…). Tandis qu’un astronome est un savant qui s’occupe d’astronomie et, plus particulièrement, physicien spécialiste des calculs et travaux relatifs aux mouvements des astres et à leur structure.

Bouake360 : Quels sont les difficultés rencontrées dans ce milieu ?

AD : La plus grande difficulté est que l’état n’investit pas suffisamment dans les recherches scientifiques. Nous avons besoin de financement pour les équipements.

Bouake360 : Selon vous quels seront les efforts et but de l’association ?

AD : Les efforts de l’association seront destinés à la propagation et à la vulgarisation des sciences de l’Univers, à faciliter les voies et moyens à tous ceux qui désirent entreprendre des observations et des recherches en astronomie dans un esprit de tolérance et d’objectivité. Nous aurons ainsi des tournées dans les écoles pour parler d’astronomie et des activités d’observations (ouvertes au public) de la Lune et des planètes. Il y aura aussi des sessions de formation et des conférences ouvertes à tous ceux qui sont intéressés. L’objectif final est la création d’un observatoire astronomique en Côte d’Ivoire.

Bouake360 : Parlez-nous un peu de la planète Mars ?

AD : Mars… Il y a tellement à dire sur cette planète qu’on ne peut pas tout dire en une interview. Mais ce qu’il faut savoir sur Mars est que si l’homme veut s’installer autre part que sur Terre, dans notre système solaire, ce ne sera possible que sur Mars. C’est le seul endroit pour y installer une colonie à moindres frais. Les températures ne sont pas trop mauvaises, le jour et la nuit s’alternent tous les 24 heures et 40 minutes alors que sur la Lune qui est plus proche, c’est 14 jours et autant de nuits. Sur Mars, il y a de l’eau, de la lumière, du gaz carbonique, des roches, du sable, de l’argile, du plâtre. Toutes les matières premières pour consolider une base et même entrevoir une colonie à long terme. On est au bord de la science-fiction, mais aucune autre planète n’offre autant de garanties.

Bouake360 : Quel est le message à laisser à l’endroit de ces passionnés de sciences spéciales en général et en particulier à l’État de Côte d’Ivoire ?

AD : Je veux dire à ces passionnés de croire en leurs rêves et surtout, de ne laisser personne leur faire croire qu’ils n’y arriveront pas. Il y a beaucoup d’opportunités en sciences et notre pays, pour émerger n’a pas d’autres choix que d’investir dans les recherches scientifiques.

Bouake360 : Nous sommes au terme de notre entretien votre mot de fin.

AD : Je voudrais profiter de cette opportunité pour inviter le public (élèves, étudiants, tous les passionnés en général) à adhérer massivement à l’association. A défaut de financement, les adhésions pourront déjà constituer un fond pour l’achat d’équipements pour mener à bien nos activités dont le but est de, redonner l’amour des sciences aux Ivoiriens pour ainsi contribuer au développement de notre pays. Merci.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s