Transport

Lancement à Bouaké des activités de « Ivoire Taxi »


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les activités du projet « Ivoire Taxi » ont été officiellement lancées ce jeudi 30 décembre 2021 à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne, en présence du représentant du ministre des transports, Amadou Koné et des autorités locales.

Les locaux du garage Mercedes de Bouaké ont servi de cadre à cette cérémonie de remise officielle des clés des taxis Ivoire Bouaké aux entreprises bénéficiaires. La remise de ces engins émane de la volonté du ministre des transports Amadou Koné de rendre plus fluide et dynamique le transport dans la région du Gbêkê précisément dans la ville de Bouaké.

Pour cette première phase du projet, ce sont 30 véhicules flambants neufs qui ont été remis à 13 entreprises de transports qui en ont fait la demande. Le projet prévoit à court et moyen terme de doter la ville de Bouaké de 200 taxis.

Représentant le ministre des transports, Kouakou Kouakou Romain, DG de l’Autorité de la mobilité urbaine dans le grand Abidjan (AMUGA) a rappelé l’importance de ce projet pour le développement du transport à Bouaké.

« La remise des clés des véhicules à usage de taxi aux entreprises de transports de la commune de Bouaké va permettre l’amélioration des conditions de mobilité des populations à l’intérieur du pays. Ceci contribuera également à l’amélioration du transport, la lutte contre la dégradation de l’environnement et aussi le combat contre l’insécurité routière et la création d’emplois car la ville d’Abidjan est saturée », a fait savoir M. Kouakou. Poursuivant, il a exprimé les remerciements des populations au président de la République et à son gouvernement pour cet autre projet de renaissance de la ville de Bouaké.

« En effet, le président est attaché à la ville de Bouaké et cela est visible à travers divers projets dont le ré-profilage des routes, le déploiement de la Sotra et autres », a-t-il ajouté. Le patron de l’AMUGA a ensuite invité les bénéficiaires à faire preuve de rigueur en remboursant les prêts à échéance, gage de la réussite de cette phase-test.  Il a conclu en invitant les transporteurs des régions de Yamoussoukro et de San-Pédro à s’inscrire dans cette dynamique « porteuse de développement ».

Pour sa part, le directeur général du Fonds de développement du transport routier (FDTR), Kouyaté Mohamed a expliqué que le partenariat financier avec la banque SIB et le partenariat technique avec CFAO Suzuki ont permis de réaliser ce projet.

« La mise en place d’un modèle financier avec d’une part un partenaire financier qui est la SIB et d’autre part, un partenaire technique qui est CFAO Suzuki, nous a permis de mettre en place des prêts en faveur des transporteurs du Gbêkê pour un prix unitaire de 7,5 millions de francs CFA, hors frais financiers et frais généraux à rembourser sur une maturité de trois ans », a indiqué M. Kouyaté. Ce préalable de prêt conditionnera donc selon lui, « l’horizon de livraison des 200 taxis remis par le ministre des transports. Nous espérons continuer ce projet avec vous en espérant que cette phase-test permettra d’obtenir les résultats attendus ».

Au nom des bénéficiaires, Cissé Moussa a exprimé sa gratitude au ministre des transports en promettant de faire bon usage des engins.

Eliezer Rodemi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s