entrepreneuriat

Bouaké : 15 femmes primées à la 3è édition du festival « 48 heures de valorisation du potentiel féminin » 


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Quinze femmes entreprenantes issues de plusieurs villes ivoiriennes ont été honorées le samedi 20 novembre 2021 à Bouaké, dans le centre ivoirien, à l’occasion de la 3è édition de la cérémonie de distinction des « femmes battantes » de Côte d’Ivoire dénommée « 48 heures de valorisation du potentiel féminin ».

Une vue des récipiendaires

A l’initiative de l’entreprise de communication DYA-NVY groupe prime, cette cérémonie de distinction qui s’est déroulée à l’esplanade du centre culturel Jacques Aka de Bouaké était placée sous le thème « compétences féminines locales et défi de la digitalisation ».

Sur trente-six nominées, ce sont quinze femmes qui ont été primées à cette édition dans les domaines de l’agriculture, l’artisanat, le commerce et l’entrepreneuriat. Les récipiendaires sont issues des villes de Bouaké, Katiola, Korhogo et Yamoussoukro.                                                                                 

Il s’agit de dame Yao Affoué Mo Élise (Bouaké-Languibonou). Ledjou Rosine, Nadinga Maimouna, Kouamé Akissi Fernandeze et Dogbo Carina Désirée (Bouaké ). Koné Pélégien  Josophine et Nibou Traoré (Katiola). Kouakou Affoué Florence (Bouaké-Brobo). Akissi NGuessan Danièle de Sakassou. Coulibaly Siata et Coulibaly Awa de Korhogo, et enfin, Konan Affoué Isabelle, Tano Audrey épouse N’Guessan de Yamoussoukro.

Assitan Coulibaly, la commissaire générale de « 48 heures de valorisation du potentiel féminin « 

 Selon Assistan Coulibaly, commissaire général de « 48 heures de valorisation du potentiel féminin » et manager générale de DYA-NVY groupe, la particularité de cette édition est la récompense des jeunes- filles entrepreneures, les femmes en situation de handicap venues des villes de Korhogo, Yamoussoukro et de Katiola. Elle a expliqué que cette distinction des femmes battantes s’inscrit dans la droite ligne du gouvernement ivoirien qui est la promotion de l’entrepreneuriat féminin pour une autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire.

« Nous venons en apport aux actions du gouvernement .Il peut compter sur nous pour donner de la visibilité à l’entrepreneuriat féminin pour aboutir à l’autonomisation de la femme », a-t-elle affirmé.

Fernandeze Kouamé akissi, une des lauréates

Les récipiendaires ont exprimé leur joie et gratitude à l’endroit des organisateurs de cette cérémonie.

« Je ne savais pas qu’un jour j’allais être primé quelque part. Aujourd’hui grâce à mes activités de champs et de vente d’attiéké, je reçois ce prix. Je remercie madame Coulibaly pour cette action qui permet de voir ce que les femmes font comme travail », s’est réjouie Fernandeze Kouamé akissi, lauréate dans la catégorie des personnes en situation de handicap venue de Bouké Broukro-village.

Quant à l’ONG Association des volontaires pour le Service international (AVSI), partenaire de DYA-NVY groupe à cette cérémonie, son chef de projet Cyrille Komguep, a rassuré la commissaire de l’appui et de l’accompagnement constant de sa structure avant de lancer cet appel aux hommes : « Nous devons au quotidien lutter contre tout ce qui entrave l’épanouissement de la femme.».

SEREKET Florent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s