SOCIETE

La municipalité de Bouaké annonce 40 opérations de développement d’un cout de 1,7 milliards F CFA


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Conseil municipal de Bouaké a adopté le samedi 2 octobre 2021, son programme triennal 2022-2024, qui prévoit entre autres, l’exécution de quarante opérations de développement d’un cout global de 1,760 milliards de francs CFA.

« Au niveau des opérations, nous avons maintenant 40 opérations qui cumulent à près d’ 1, 760 milliards de frs Cfa », a révélé à la presse, au sortir de quatre heures de délibération, le porte-parole du conseil municipal, le conseiller Ettien William Aldo. Pour l’année 2022, dira-t-il, « on a 39 actions qui vont coûter 562 832 000 frs Cfa. En 2023, on aura 16 opérations d’un montant de 605 339 000 de frs Cfa. Quant à l’année 2024, elle va brasser 8 opérations qui coûteront environ 590, 4 millions de frs Cfa. Avec tout ceci, Bouaké se dote d’un budget encore plus réaliste ».

Onze points étaient au menu de cette 3è session de l’année 2021 du conseil municipal de Bouaké.

« Nous avons eu 11 points à l’ordre du jour. C’est un Conseil très spécial qui nous projette dans l’exercice 2022, l’adoption du programme triennal 2022, 2023, 2024. Le Conseil a donné son quitus à l’adoption du programme triennal 2022 à 2024 », a rappelé dans la foulée, le Conseiller Aldo.

Et ce programme triennal, a-t-il relevé, « se subdivise en 51 actions d’un montant global de 564 millions de francs Cfa. De toutes ces actions, nous avons trois actions novatrices qui mettent Bouaké en face de certaines responsabilités. Désormais, la commune a en charge les COGES et nous avons mis un financement conséquent ».

Le 2ème point de cette session était axé sur l’appui que la mairie de Bouaké apportera dans le cadre du projet « Bouaké ville durable ». C’est un financement de près de 2 milliards de francs Cfa reçu du bailleur de fonds, pour faire rentrer Bouaké dans l’ère des villes durables. « Il y a une quotte part que nous devons apporter à ce projet », a souligné Ettien Aldo, ajoutant que l’autre point novateur, c’est l’appui financier que la commune a décidé d’apporter au projet « Les Mémoires de la ville de Bouaké ».

« Notre cité est la 2ème ville du pays, il y a eu des sommités qui y ont vécu et qui ont marqué la vie de la nation ivoirienne. La fondation des Mémoires de la ville de Bouaké a été mise en place, le Conseil a décidé d’en faire une affaire collective en apportant l’appui nécessaire pour immortaliser nos différentes mémoires », a-t-il fait observer.

Il a ensuite fait un tour d’horizon sur les grands chantiers en cours à Bouaké, dans la deuxième ville du pays. A ce sujet, il a noté que le Grand Marché de Bouaké (GMB) « est en roue libre ». « Les constructions se poursuivent et la livraison des premiers bâtiments est prévue pour 24 mois », a-t-il précisé, certifiant que toutes les étapes sont respectées à la lettre.                                                                                  

Par ailleurs, « nous avons approché l’opérateur pour que ce délai de 24 mois soit raccourci. Ce ne serait pas mauvais d’essayer d’aller vite parce que la population de Bouaké est impatiente et nous sommes totalement d’avis avec elle », a par la suite indiqué le porte-parole du conseil municipal de Bouaké.

Concernant les projets PIDUCAS (hôtel de ville, stade de Yaoundé, aménagement de l’A3…), cofinancés avec la Banque Mondiale, M. Aldo a dit tabler sur 21 mois pour tout boucler et les mettre à la disposition de la population.

Aussi, le Conseil a donné son quitus pour valider les recommandations de la dernière mission de la DGDDL (Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local), selon Ettien William Aldo.

« Cette mission demande qu’on soit conforme avec les dispositions légales en vigueur. Il est demandé la poursuite du processus de restructuration en cours.  Il y a un cadre organique type des supra communes à appliquer rigoureusement, aussi bien la grille, le profil et l’effectif exigé par le cadre, de même que le taux de la masse salariale dans le budget global », a-t-il conclu.

Cheik Koné avec Sercom mairie de Bouaké

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s