Transport

Patrick Achi attendu vendredi à Bouaké pour le lancement des activités de la SOTRA


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le premier ministre ivoirien, Patrick Achi est attendu, le vendredi 24 septembre 2021 à Bouaké pour le lancement officiel des activités de la Société des transports abidjanais (SOTRA) dans cette deuxième ville du pays.

L’information a été donnée ce lundi 20 septembre 2021 par le maire de Bouaké, Nicolas Youssouf Djibo, après une séance de travail avec une délégation de la Sotra conduite par son directeur de la division et de la production, Tiémoko Ibrahim Coulibaly.                                                                                

Selon la sous-direction de la communication de la mairie de Bouaké, le PM Patrick Achi devrait effectuer un trajet inaugural en bus, le vendredi, donnant ainsi le top départ officiel de l’histoire de la Sotra à Bouaké.

L’arrivée de cette société nationale de transport urbain est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme dans la capitale régionale du Gbêkê, surtout, en cette période de rentrée scolaire. Des élèves, étudiants et parents d’élèves n’avaient pas caché leur joie depuis les premières implantations dans la ville, des panneaux d’arrêt de bus, il y a déjà quelques semaines.

« Je dépense en moyenne 1000 Fcfa en aller et retour par jour entre le campus et mon domicile au quartier Koko en empruntant un taxi ou mototaxi. Ce qui me revient à 5000 Fcfa pour 5 jours de cours. Jugez-en vous-mêmes », avait fait observer, l’étudiant en sciences économiques, Abdoulaye Kouyaté. « C’est donc avec une grande joie que j’attend cette arrivée de la Sotra ici », s’était-il réjoui dans un micro-trottoir réalisé le mois dernier par Bouake360.

Même son de cloche pour Kouakou Konan, parent d’une élève de 5è au lycée Djibo Sounkalo, à l’extrême ouest de Bouaké.                                   

« L’année dernière (année scolaire 2020-2021), j’ai dépensé prés de 20 000 Fcfa par mois en terme de transport pour ma fille, en plus de tous le stress que j’ai enduré tout au long de l’année à cause de l’insécurité routière à laquelle elle était exposée tous les jours. C’est donc un vrai ouf de soulagement pour moi », avait relevé à son tour ce père de famille de 6 enfants.

Si la majeure partie de la population de Bouaké semble attendre avec beaucoup d’impatience ce déploiement effectif de la Sotra, cependant quelques avis divergents se font quand même entendre. Des sceptiques se demandent comment les autobus de la Sotra arriveront à circuler convenablement dans ce tohu-bohu de la circulation à Bouaké, où de nombreux motocyclistes et automobilistes sont souvent indexés pour leur manque de civisme sur la voie publique.

Des grincements de dents se font également entendre du côté des acteurs du transport déjà présents sur le terrain. Si les chauffeurs de taxi ville donnent l’impression de minimiser l’impact que peut avoir cette implantation sur leur recette journalière, ce n’est pas le cas pour les conducteurs de taxi-motos qui n’arrivent pas à cacher leur inquiétude. Ce moyen de transport à deux roues était le plus prisé auprès des élèves et étudiants de Bouaké.

En attendant, l’arrivée du premier ministre ce vendredi, des abris ont été installés depuis samedi dernier sur le trajet des 8 lignes qui desserviront la ville de Bouaké du nord au sud et de l’est à l’ouest en passant par la gare centrale au centre-ville où temporise depuis le week-end une trentaine de bus flambant neuf.

Cheik Koné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s