SOCIETE

Bouaké : les femmes du RFA se parlent « à cœur ouvert » au cours d’un déjeuner panel


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Amener les femmes à se libérer de leurs différents maux et croire en elles, tel était l’objectif du Réseau des Femmes d’Avenir (RFA) en organisant le dimanche 29 aout 2021, à Bouaké, un déjeuner panel autour du thème : « Entre larmes et espoirs que faire ? ».

C’était au quartier Kennedy, à l’est de la ville de Bouaké.

 Au cours de ce déjeuner destiné à la gente féminine, chaque participante a eu à faire un témoignage sur ce qui est comme difficulté dans sa vie.

« Depuis un moment nous avons constaté qu’il y a trop de douleurs, rancunes qui nous empêchent d’aller de l’avant aujourd’hui, nous avons décidé d’échanger avec les filles. Il y a des pleurs parce qu’il y a des choses qu’on n’a jamais racontées à quelqu’un, aujourd’hui ces choses sortent. C’est vrai, on est femme leader mais si au fond on n’est pas en paix avec nous-mêmes ça sera compliqué de convaincre tout le monde, voilà pourquoi nous avons organisé cette activité-là donc c’est pour libérer les cœurs », a fait savoir d’entrée la présidente du Réseau des Femmes d’Avenir, Madame Kocou Anne.

« Parce que ce sont les leaders qui sont appelés à impacter leur avenir. L’objectif c’est de libérer les cœurs des jeunes filles et femmes, car elles sont appelées à impacter. Si elles ne sont pas en paix, elles ne pourront pas parler de paix et être épanouies. La finalité c’est qu’elles soient épanouies », a ajouté Mme Kocou.

Quant à la conférencière dudit déjeuner panel, Anne Nadège Assahouin, elle a salué cette initiative et a invité les participantes à se libérer de leurs différents maux.

 « Vous devrez pas avoir peur, vous devrez affronter vos blessures et chercher à guérir de cela, c’est en faisant cela que vous pourrez faire quelque chose. On ne devient pas une femme leader si l’on se libère pas ou ne se confie pas. Un être humain qui devient leader, c’est une personne qui guérit de ses blessures intérieures », a-t-elle confié à son tour.

Eliezer Rodemi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s