SOCIETE

Bouaké : la GECI lance une opération de distribution gratuite de casques de protection


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Dans le cadre de la lutte contre les accidents de la route et l’incivisme, Génération Emergente de Côte d’Ivoire (GECI) a procédé le samedi 21 aout 2021 à Bouaké, au lancement d’une opération de distribution gratuite de casques de protection aux usagers à deux roues de cette deuxième ville ivoirienne.

L’espace Alassane Ouattara du quartier Dar-es-Salam a servi de cadre au lancement officiel de cette opération d’utilité publique, à travers plusieurs séries d’événements annexes.

Pour le président de la GECI, Ibrahima Kaba, à travers ses activités que sont la pétanque, le football et les prestations d’humoristes, entres autres, Koro Abou, Agalawal, Magnifique et la Troupe C’est ça la même, il s’agit de sensibiliser les populations sur les notions du respect du code la route et du civisme en général.

C’était en présence du maire de la commune de Bouaké, Nicolas Djibo, du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Bouaké, Braman Koné.

M. Kaba en a profité pour lancer une opération de distribution gratuite de casques pour motocyclistes à une soixantaine d’associations de jeunes de Bouaké.

 « Le civisme est devenu aujourd’hui une denrée rarissime dans notre pays…Ce civisme qui fait référence aux devoirs et responsabilités du citoyen dans l’espace public se trouve aux antipodes de sa définition première, dans notre pays en général, dans notre ville qu’est Bouaké. Pour s’en apercevoir, il suffit de stationner à un feu, vous verrez alors que 70% des usagers ne respectent pas les codes de la route et des notions essentielles dans plusieurs autres domaines », a déclaré à sa prise parole, Ibrahima Kaba.

Poursuivant, il a fait savoir que cette campagne de sensibilisation a pour objectif de dire oui au port du casque tout en disant non au non-respect du code de la route, aux congés scolaires anticipés par les élèves ainsi qu’à la conduite en état d’ébriété, et à la consommation des drogues.

« Les conséquences de l’incivisme pour notre chère ville sont multiples et néfastes. Ces actes négatifs se traduisent par la persistance de l’insalubrité, de l’intolérance et surtout le non-respect des règles de circulation sur les voies publiques », a fait savoir pour sa part, le maire de la commune de Bouaké, Nicolas Djibo par ailleurs parrain de la cérémonie.

« Je vous fais remarquer que pour ce qui est des accidents de circulation, la quasi-totalité des blessés ou morts sont des jeunes, donc des bras valides nécessaires au développement du pays », a-t-il déploré, ajoutant que son souhait est de voir ce genre de rencontres se multiplier davantage, pour générer plus d’impacts positifs sur les populations cibles.

C’est fort de cela donc, a conclu M. Djibo, « que je voudrais à ce stade de mon propos, lancer un appel à toute la société civile, pour travailler en harmonie avec les services publics régaliens pour atteindre l’objectif de zéro accident à Bouaké ».

Notons que dimanche 22 août 2021, à l’espace « Ousmane bouché » du quartier Kennedy, la campagne de sensibilisation s’est poursuivie par le biais d’un rallye mob cross. Cette compétition a mis aux prises 31 coureurs dont 3 femmes, issus des différents clubs de Bouaké.

Cheik Koné avec sous direction de la communication de la mairie de Bouaké

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s