SOCIETE

les médias numériques en Côte d’Ivoire adoptent une charte contre les fake news


Bouaké360-Grand-Bassam (Côte d’Ivoire)

Les professionnels de la presse en ligne en Côte d’Ivoire ont adopté par acclamation le samedi 10 juillet 2021, à Grand-Bassam, une charte de bonne conduite contre les fake news et les discours de haine, à l’issue d’un séminaire de formation de trois jours sous le thème « médias numériques et cohésion sociale », a constaté un journaliste de Bouake360, sur place, dans cette ville balnéaire située à 40 km au sud-est d’Abidjan.

Ouverte, jeudi 9 juillet 2021, cette session de formation initiée par le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) avec l’appui technique et financier du Programme des nations Unies pour le développement (PNUD) a réuni 53 participants dont 27 professionnels des medias numériques (journalistes, bloggeurs, influenceurs sur les réseaux sociaux).

L’activité a été marquée par l’adoption de la charte de bonne conduite des medias numériques de Côte d’Ivoire, préalablement toilettée dans sa version finale avec le concours du président de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), Zio Moussa.

Prenant la parole à la cérémonie de clôture, le président du Repprelci, Lassina Sermé, a longuement remercié le PNUD et sa Représentante Résidente en Côte d’Ivoire, Carol Flore-Smereczniak pour sa contribution à la réalisation de ce projet.

Selon lui, cet atelier fort utile au profit de bénéficiaires « assidus » a été l’occasion de doter les uns et les autres de rudiments nécessaires et les amener à s’approprier un langage adéquat pour une meilleure sensibilisation dans les médias en ligne et les réseaux sociaux contre les fake news et les discours de haine.  

« Nous pensons qu’en tant que professionnels du secteur, nous avons notre contribution à apporter dans cette lutte tout azimut contre ce fléau que représentent les fake news », a-t-il fait remarquer, ajoutant que les notions acquises par les acteurs des medias numériques présents, permettront à ceux-ci de contribuer de leur manière à consolider les acquis de la paix et de la sécurité.

Durant les deux jours de formation, les participants ont recu plusieurs notions autant pratiques que théoriques sur le cadre juridique des nouveaux medias en Côte d’Ivoire et sur la maitrise de la communication non violente. Ils ont également été outillés sur les mécanismes de vérification des fake news.

A l’ouverture des travaux, vendredi, le ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale, Konan Kouadio Bertin dit KKB, s’est dit heureux de participer à cette « belle initiative qui s’inscrit parfaitement dans la vision du président de la République, d’amener tous les Ivoiriens au vivre ensemble ». Poursuivant, il a invité les acteurs des nouveaux medias numériques à plus de responsabilité face aux dérives constatées ces derniers mois en Côte d’Ivoire.  

« Chers journalistes, bloggeurs et influenceurs je crois fermement avec vous que nous atteindrons notre horizon d’antan qui est le renforcement de la paix si nous utilisons avec responsabilité les nouveaux supports de communication », a relevé, le ministre KKB.

A son tour de parole, Arsène Assandé, représentant la Représentante Résidente du PNUD en Côte d’Ivoire, à la cérémonie solennelle d’ouverture des travaux, a traduit l’engagement de son institution à accompagner le gouvernement et les acteurs du domaine de la communication dans la recherche de solutions pour réduire l’impact de la désinformation sur la cohésion sociale.

De son côté, le représentant du ministre de la Communication, des médias et de la Francophonie, Guillaume Beda, a relevé « l’urgence » à accorder à l’éducation aux médias et à la culture numérique des populations ivoiriennes. A ce sujet, il a annoncé le démarrage pour très bientôt d’un programme national de développement des medias au profit des populations dont la première phase va commencer par une tournée de sensibilisation et d’éducation à l’usage des réseaux sociaux.

Le directeur général de l’Institut polytechnique des sciences et techniques de la Communication (ISTC Polytechnique), Dr Alfred Dan Moussa, a animé quant à lui, la conférence inaugurale d’ouverture sur le thème central « médias numériques et cohésion sociale ». A cette occasion, il a invité les journalistes, « détenteurs exclusifs de l’information » selon lui, « à se lever et s’élever contre les diffuseurs de fake news », ces « tueurs encagoulés » qui utilisent des fausses informations comme une « flèche empoisonnée ».

Six autres modules ont meublé ce séminaire de formation. Le premier, intitulé « Cadre juridique des nouveaux medias et responsabilité des medias numériques » a été animé par le substitut du procureur de la République prés le Tribunal de 1ère instance d’Abidjan, Anicet Richard.

Le deuxième module « Communication identitaire et non violente » a été développé par Dr Djè Salomé de l’ONG Terre d’Union. Le troisième module sur la thématique « Code de déontologie et régulation des medias numériques », était l’affaire de Mme Sidonie Amoakon, secrétaire général de l’Autorité nationale de la presse (ANP).

Le quatrième, « Défis de la désinformation » mettait en relief un Regard croisé entre un professionnel Alafé Wakili, DG de L’Intelligent d’Abidjan et un universitaire, Dr Karim Wally de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Le module suivant, consacré aux « Cas pratiques des outils et mécanismes de vérification des fake news » a été animé par Mamady Kébé d’Ivoirecheck.com. Le président de l’OLPED, Zio Moussa a bouclé avec la présentation de la Charte de bonne conduite des medias numériques de Côte d’Ivoire.

La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations aux participants.

Cheik Koné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s