SCIENCE

Bouaké : Le livre « la construction de la nation en Afrique » du Prof. Ogo Seck au centre d’une conférence-débat à l’UAO


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

C’est dans la salle de la vice-présidence du campus1 de l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, que la conférence -débat sur le thème de l’ouvrage : « La construction de la nation en Afrique : l’Etat à la croisée des chemins », du Professeur Ogo Seck du Sénégal, a eu lieu, le jeudi 20 mai 2021.

Invité par le Laboratoire Juridique du Foncier (LAJFO) de l’UAO, dirigé par Professeure Aline Aka Lamarche, Professeur Ogo Seck, Historien du Droit et Politiste à l’Université Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal, a présenté son livre aux enseignants et étudiants présents dans cette salle.

Tout au long de son intervention, il expliqué que la construction de la nation en Afrique doit se faire par une implication de tous les fils et filles du continent, avec une forte implication des intellectuels du continent.

« L’intellectuel, c’est celui qui prévient les dangers qui menacent la nation », a-t-il mentionné, avant d’expliquer le concept de ‘’nation’’ : « La nation est un terme complexe ; il y’a la conception objective et la conception subjective. La conception objective est l’ensemble des individus vivant autour d’une langue commune, d’une culture commune, d’un gouvernement et d’un territoire commun. Mais, nous pensons que, la conception subjective est la conception la plus juste parce que, c’est un sentiment d’appartenance à une communauté. »

Revenant sur la présence du Professeur Seck à l’UAO, la conseillère du Président Kouakou Koffi, Professeure Aka Lamarche, Maitre de conférences agrégée en droit section histoire du droit et des institutions, a souligné que « L’intérêt de cette activité repose dans la personne du Professeur Ogo Seck, parce que son livre nous permet de saisir un peu le lien qu’on peut faire entre une bonne gestion du foncier, une bonne gestion de l’accès aux ressources et une bonne gestion de l’Etat. La construction d’une nation, elle ne se fait pas facilement, elle se fait parce qu’il y a d’abord une relation de confiance entre l’Etat et ses populations ».

Le LAJFO a pour objectif de favoriser la recherche, permettre à tous les jeunes chercheurs de pouvoir financer leurs activités de recherche et permettre ainsi de pouvoir enrichir la production en matière de texte sur le foncier.

C.Y. Rachel, Bouaké

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s