CULTURE

Usher, l’étudiant en droit qui veut révolutionner le monde de la musique tradi-moderne Baoulé


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Connu sous le pseudo « Usher », Kouakou Koffi Baudouin, titulaire d’un master 2 en Droit Foncier et Politique Agricole à l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, par ailleurs jeune entrepreneur veut révolutionner la musique tradi-moderne à travers sa structure de communication « Usher Prod ». Dans cette interview accordée à Bouake360, le samedi 27 mars 2021, il revient sur son parcours et lance un cri de cœur au gouvernement ivoirien pour une prise en compte globale et effective du volet culturel dans son plan de développement social et économique.

Propos recueillis par Eliezer Rodemi

Bouaké360.com : Vous allez commencer par vous présenter.

Je suis Kouakou Koffi Baudouin, connu sous le pseudo de USHER, titulaire d’un Master 2 en Droit Foncier et Politique Agricole ; obtenu à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, par ailleurs Entrepreneur, fondateur de « USHER PROD », infographiste et Community Manager.

Bouake360.com : Parlez nous en quelques lignes de votre structure.

USHER : Usher Prod est un label, une maison de communication. Nos services sont les suivants : La production musicale, l’infographie, la couverture médiatique, la promotion de spectacles, le Community management et le management artistique. Nous sommes à Bouaké, quartier Zone face la paroisse Sainte Marie.

Bouake360.com : Comment est venue cette passion et comment vous avez débuté cette activité ?

USHER : À l’origine, Usher Prod a été créée pour la promotion de la musique Tradi-moderne au niveau de la région de Gbêkê. En effet, après le bac, je me retrouve à Bouaké, une ville où l’on trouve une pléiade d’artistes Baoulé. Cependant, malgré leurs talents, l’amateurisme de ceux-ci fait que les promoteurs sollicitent toujours ceux d’Abidjan ou ils les exploitent en contrepartie de miettes. Même s’ils n’étaient pas déclarés au Burida, je voulais redorer leur image et les vendre à travers les réseaux sociaux. C’est ainsi, que j’ai pris quelques uns d’entre eux pour qui j’ai fais des cartes de visite, créé des comptes et pages Facebook et des chaînes YouTube, sans oublier de mettre sur certaines plateformes de téléchargement en ligne, leurs sons. Le travail acharné de Usher Prod à travers le coaching des artistes Tradi-modernes de la région du Gbêkê, nous a valu la 2e place de la deuxième édition du clash musical « Tout Baigne » organisé par RTI BOUAKÉ.  Aujourd’hui, nous pouvons fièrement affirmer que les artistes Tradi-modernes de Bouaké sont les plus sollicités en Côte d’Ivoire. Ce qui leur permet de se prendre en charge et d’entreprendre. Nous avons même remarqué que plusieurs artistes Tradi-modernes résidant à Abidjan, ont ces dernières années déménagés à Bouaké, car Bouaké est aujourd’hui la capitale de la musique tradi-moderne Baoulé.

Bouake360.com : Selon vous est-ce que ce secteur d’activité est pourvoyeur d’emplois et rémunérateur ? Si oui quel est le message que vous voulez lancer à l’endroit de ces personnes qui veulent embrasser ce métier ?

USHER : Bien-sûr que c’est un secteur pourvoyeur d’emplois et rémunérateur, pourvu qu’on y mette du sérieux. Comme conseil, je peux dire à mes frères et sœurs que c’est un milieu de frustration. Cependant, il faut les surmonter et persévérer. Dans les débuts, il faut s’attendre à des escrocs et malhonnêtes qui abuseront de vos prestations.

Bouake360.com : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans cette activité ?

USHER : La difficulté majeure que nous rencontrons au niveau du management artistique, c’est l’indiscipline, l’orgueil et l’ingratitude de certains artistes. Nous avons aussi eu des mésaventures avec des promoteurs malhonnêtes de la ville. Au niveau de l’infographie, le constat est presque général. À Bouaké, les gens aiment la gratuité. Pourtant, c’est une œuvre d’esprit qui nécessite le sacrifice des heures de travail.

Bouake360.com : L’entrepreneuriat, voir l’initiative privée est encouragé par l’État ivoirien à travers des structures spécialisées.  Vous personnellement, à l’endroit de ces structures de financement quel est le message à laisser pour le financement de certains projets pour que la jeunesse puisse se prendre en charge et participer à la vie de l’État ?

USHER : À l’endroit de ces structures spécialisées, je voudrais leur dire de ne pas négliger et sous-estimer les projets de la jeunesse ivoirienne. Elles doivent croire et avoir confiance en elle. Il y a certes des personnes qui s’adonnent à la facilité, mais il faudrait qu’elles sachent qu’il y a encore des jeunes qui ont de l’ambition

Bouake360.com : Que prévoyez vous faire à long terme ?

USHER : A long terme, nous prévoyons de faire de Usher Prod, un label national ayant dans son écurie tous les genres musicaux avec des artistes de renom. Nous voulons que nos réalisations soient diffusées sur les meilleures chaînes de télévision et Radio nationales et internationales.

Bouake360.com : Un message à l’endroit du gouvernement en particulier et en général à la jeunesse.

USHER : Je ne saurais clore mes propos, sans adresser mes sincères remerciements à Monsieur Diéto Kouamé Marcel, jeune cadre dynamique de la région de Gbêkê qui croit en nous et par conséquent ne cesse de nous apporter son soutien.

Au gouvernement ivoirien, je voudrais lui adresser une doléance à l’effet de nous venir en aide. Nous avons de grandes ambitions, cependant, nous n’avons pas les moyens de les réaliser.

Quant à la jeunesse ivoirienne, nous invitons les jeunes à prendre des initiatives. Il faudrait que nous nous mettions au travail. Tout le monde ne peut pas être à la fonction publique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s