CULTURE

Bouaké de 1858 à 1999 : l’histoire de la ville aux « nombreux peuples » racontée dans un livre par le défunt Dr Idrissa Diabaté


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

 « Bouaké, de nombreux peuples une seule cité», le livre d’histoire paru en 2016 et qui raconte l’épopée de la deuxième grande ville de Côte d’Ivoire de 1858 à 1999 est revisité par Bouake360 en hommage à son auteur le médecin et ancien député de Bouaké-Commune, Idrissa Diabaté, décédé mardi 23 mars 2021 à l’âge de 79 ans des suites d’une longue maladie.

« Bouaké, deuxième ville de Côte d’Ivoire, cité-carrefour située au centre de la savane giboyeuse de notre beau pays, avec ses âmes de toutes origines, ville du sourire (…) Notre cité par les chantiers en perpétuelle transformation vers un mieux-être au bénéfice de tous les habitants, peut s’enorgueillir d’être un carrefour et donc le point de convergence privilégié de toutes les civilisations et toutes les cultures de l’Afrique de l’Ouest », s’entrelacent entre autres dans ce livre témoignage les premiers mots de l’auteur, un amoureux « fou » de la ville Bouaké.

Les premières lettres de cet ouvrage qui se veut scientifique mais surtout nostalgique des beaux souvenirs laissés par cette ville métisse de 1858 à 1999, invitent le lecteur à une découverte.

« Bouaké, c’est un peu de tous les départements du Grand Nord de la Côte d’Ivoire (…) Bouaké, c’est un peu de chaque pays de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) », fait observer M. Diabaté dans son avant-propos.

Dans ce livre de 137 pages, Dr Diabaté, à travers une écriture raffinée, aérée par des photographies d’époque, des croquis et des manuscrits attire le lecteur dans les couloirs du passé de la ville « cosmopolite par essence et par excellence ».

Du petit village de Gbêkêkro à la métropole du centre ivoirien qu’il est devenu, en passant par l’histoire des grands hommes (le maire Djibo Sounkalo, les députés Jacques Aka, Siaka Berté et Lamine Fadiga) qui ont marqués cette époque de son destin, l’auteur nous replonge dans un Bouaké, « ville joyeuse, travailleuse et ambitieuse ».

Amoureux de Bouaké où il vit depuis 1977, Idrissa Diabaté, auteur de « Bouaké, de nombreux peuples une seule cité » espère à travers cette page d’histoire, transmettre « aux jeunes et aux moins jeunes, son amour de cette ville mosaïque de peuplements d’origines diverses » aujourd’hui, balafrée par la violence, le mépris des institutions et l’incivisme notoire incarnés par certaines parties de sa population.

Le Docteur Idrissa Diabaté, médecin et ancien député (1996-1999) de Bouaké-Commune, auteur de l’ouvrage « Bouaké, de nombreux peuples une seule cité (1898-1999) » est décédé à l’âge de 79 ans mardi 23 mars 2021 des suites d’une longue maladie.

Selon le programme des obsèques dont Bouake360 a reçu copie, l’inhumation est prévue le vendredi 26 mars 2021 au cimetière municipal de Bouaké, après la prière mortuaire à la mosquée Konaté sise au quartier Djamourou, au nord de la ville.

Quant à la cérémonie de sacrifice du 7ème jour, elle se tiendra le dimanche 28 mars 2021, à la résidence du défunt, au quartier Kennedy, dans l’est de Bouaké.

Né le 28 avril 1942 à Kita, au Mali, Diabaté Idrissa, Docteur en médecine et ancien député du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de 1996 jusqu’au coup d’Etat du général Robert Guéï en 1999 était un homme politique ivoirien reconnu pour son éloquence.

Après des études de médecine à Philadelphie au Etats-Unis, en Algérie et au Sénégal, il exerce la médecine générale à Alépé et Agboville, dans le sud ivoirien. Il se spécialise quelques années plus tard en radiologie à Paris en France avant de revenir en Côte d’Ivoire où il est affecté à Bouaké en qualité de médecin-radiologue. Très vite, il opte pour le secteur privé en ouvrant la Polyclinique du centre.

Cheik Koné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s