POLITIQUE

Législatives : la plateforme de l’opposition « Ensemble pour bâtir » aspire « rebâtir » la ville de Bouaké


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La plateforme de l’opposition « Ensemble pour bâtir » composée du Front populaire ivoirien (FPI), de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), de Arc-en-ciel et l’Alliance pour une nouvelle Côte d’Ivoire (AGIR) en lice pour le scrutin legislatif de ce samedi 06 mars 2021 dans la circonscription électorale de Bouaké, ville a dit compter sur le vote « massif » des populations en sa faveur en vue de « rebâtir » cette capitale de la région de Gbêkê « comme au temps du président Houphouët-Boigny ».

L’appel à été lancé par Kouakou Amenan Louise Epse Konan (tête de liste) et Loukou koffi Valentin après avoir rempli leur devoir civique.

Prenant la parole en premier, Loukou koffi Valentin s’est réjoui pour les bonnes dispositions qui prévalent pour le bon déroulement du scrutin. « Étant candidat à Bouaké mais je suis allée remplir mon devoir civique à Béoumi et les conditions sont réunies parce que j’ai vu les forces de l’ordre, le président du bureau y compris son secrétaire et les représentants des candidats et donc les élections se déroulent normalement sans difficulté. Nous assistons à des échéances électorales apaisées », a-t-il rassuré.

Pour Kouakou Amenan Louise Epse Konan, qui dit être candidate de la plateforme « Ensemble pour bâtir », il est encore temps pour la population de Bouaké de passer au changement.  

« Il est encore temps de changer. Je leur demande d’aller voter massivement pour la liste Ensemble pour bâtir parce que c’est ensemble que nous allons rebâtir Bouaké et nous voulons un Bouaké nouveau comme au temps du président Félix Houphouët Boigny », a-t-elle réitéré.

Quelque 231 445 électeurs sont attendus aux urnes ce samedi 06 mars 2021 dans la circonscription 060, Bouaké, ville, dans le centre du pays pour élire leurs députés à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Quatre sièges sont à pouvoir dans cette deuxième ville ivoirienne, capitale de la région de Gbêkê, où quatre listes s’affrontent pour la course à la chambre basse du parlement ivoirien qui compte 255 postes.   

Il s’agit de la liste du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

Une liste indépendante.

La liste commune Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA, opposition) et de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS, coalition de l’opposition).

 Enfin la liste commune Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de l’opposition), Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI, opposition), Arc-en-ciel (Coalition de l’opposition), Alliance pour une nouvelle Côte d’Ivoire (AGIR, Coalition de l’opposition).

La liste « la Côte d’Ivoire solidaire » du RHDP est conduite par le ministre des transports Amadou Koné, suivis de N’Guessan Affoué Jacqueline, 3è adjointe au maire de Bouaké, Bema Fofana, député sortant et enfin Paul Dakuyo (1er adjoint au maire de Bouaké). Ces 4 candidats titulaires sont suppléés par Malick Fadiga, Ouattara Fanta, Koné Mariame et Silué Pegabila.

La liste indépendante « Réconciliation et paix » est composée quand à elle de Aka Konan Jacques (tête de liste), Diarroussouba Drissa, N’Guessan Ahou Felecité et Diallo Toumani. Ces indépendants ont pour suppléants, Atto Liyean Rachel Epouse Koudou, Konaté Naminata, Touré Etienne Honanlawo et Coulibaly Kakpena Abou.

La liste commune « Union pour réconcilier les ivoiriens », PDCI-EDS affiche pour sa part Nguessan Kouamé Lambert, Ming née Millogo Sylvie, Berté Idrissa et Brou Koffi Alexis, avec comme suppléants, Attioua Raymond Parfait, Kouassi Koua Paul, Brou Koffi Alexis, et Koffi N’Guessan Roger.

Enfin, la liste « Ensemble pour bâtir », du FPI-AFD-UDPCI-Arc-en-ciel et AGIR, aligne Kouakou Amenan Louise, Behiri Zokou Christian Brice puis Yao Brou felix et Loukou Koffi Valentin. Cette liste a pour suppléants, Konan Yao Eric, Yao Kouassi, N’Goran Aya Jeanne-Chantal, N’Dahoule Dje Guillaume.

Selon un communiqué de la Commission électorale indépendante (CEI, Organe chargé des élections), ce sont 22 135 bureaux de vote qui seront ouverts sur l’ensemble du territoire national, de 08 heures à 18 heures, soit dix heures continues de vote.                                                                        

En outre, rappelle la note de la CEI, « les électeurs qui n’ont pas pu retirer leurs cartes d’électeurs pourront encore le faire dans leurs bureaux de vote respectifs ».

La circonscription 060, Bouaké, ville compte 607 bureaux repartis dans 173 lieux de vote.

Des observateurs de la vie politique en Côte d’Ivoire estiment que les élections législatives de ce samedi 06 mars 2021 sont les plus ouvertes et inclusives depuis deux décennies, en raison de la participation de tous les grands partis politiques du pays.

Eliezer Rodemi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s