ECONOMIE

Le chantier de la nouvelle station de pompage d’eau brute de Bouaké exécuté à 36% (Officiel)


Côte d’Ivoire-Economie-Infrastructures-Hydraulique

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Bouaké et ses 120 localités environnantes, à partir du lac de Kossou à Béoumi, dans le centre ivoirien, ont été exécutés à ce jour à un taux de 36%, a annoncé le samedi 30 janvier 2021 le chef du service des projets structurants de l’Office national de l’eau potable (ONEP), Katié Konaté.

« Aujourd’hui, nous sommes à 36% de taux d’avancement des travaux et nous pensons que jusqu’en 2022 nous pourrons livrer le chantier », a fait savoir M. Konaté au terme d’une visite de chantier effectuée sur place par le ministre de l’hydraulique Laurent Tchagba.

Lancé le 20 juin 2020, ce projet executé par l’entreprise PFO Côte d’Ivoire consiste à construire une station de pompage d’eau brute sur le lac Kossou dans le département de Béoumi, à environ 50 km à l’ouest de Bouaké. A partir de cette station de pompage l’eau sera conduit par une canalisation sur plus de 50km jusqu’à la nouvelle station de traitement en construction à côté de la station existante de la Loka, en difficulté depuis 2018. Cette nouvelle usine en construction produira 4000m³/heure pour un besoin estimé à 2 500 m³/heure pour la ville de Bouaké et les autres localités de la région de Gbêkê.

En 2018, une sévère pénurie d’eau potable avait été constatée pendant plusieurs mois à Bouaké du fait du tarissement de la quasi-totalité de la réserve d’eau retenue par le barrage de la Loka, la principale source d’approvisionnement de cette deuxième ville ivoirienne.

Avec une ressource initiale de 33 millions m³ d’eau, le barrage de la Loka, situé à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Bouaké avait perdu plus de la moitié de son volume, soit plus de 6 mètres de hauteur évaporés depuis la longue sécheresse de 2016, avaient expliqué des spécialistes de l’environnement. Un aussi bas niveau d’eau n’avait jamais été constaté depuis la date de création de ce barrage en 1964.

Cheik Koné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s