SOCIETE

Bouaké/ Baptême de l’Avenue N’Sikan : « Je ne pouvais pas être absent» (Amani N’Guessan)


Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’ancien ministre Michel Amani N’Guessan, cadre de la région de Gbêkê, s’est dit ravi d’avoir participé à la double cérémonie d’hommage et du baptême d’une avenue du nom de Kouamé Konan N’Sikan,  vendredi 08 janvier 2021, à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne.

« Je ne pouvais pas ne pas être là, en tant que relation personnelle de l’opérateur économique, aussi au regard du bienfaiteur qu’est N’zikan, je ne pouvais pas donc être absent », a déclaré, le ministre Amani, en marge de cet événement « historique », initié par la mairie de Bouaké. « C’est un sentiment de joie. Pour les valeurs incarnées par l’homme, il mérite cet hommage. Pour ce qu’il a fait pour chacun de nous, en tant que personne mais pour la société ivoirienne, il mérite d’être ainsi honoré », a-t-il poursuivi, ajoutant être venu « pour apporter ma part de contribution à cet hommage qu’il mérite ».

Vendredi, la ville de Bouaké avec à sa tête son premier magistrat, Nicolas Youssouf Djibo, a rendu un hommage posthume à Kouamé Konan N’Sikan, père fondateur de la compagnie Union des transports de Bouaké (UTB). Au cours de cette cérémonie, une avenue, longue de 2,7 km du quartier Zone industrielle, au nord-ouest de Bouaké, a été baptisée du nom du célèbre homme d’affaire, en présence de sa famille et de plusieurs cadres de la région dont le DG du trésor et de la comptabilité publique, Konan Jacques Assahoré.

Décédé le 09 janvier 2019 à l’âge de 88 ans, Kouamé Konan N’Sikan, «ce précieux acteur de développement, aussi exceptionnel que multidimensionnel aura marqué d’une empreinte indélébile son temps et celui de ses contemporains », avait témoigné, hier, le maire Djibo. C’est justement pourquoi, avait-il souligné, que les fils et filles de Bouaké, par la volonté du conseil municipal, ont souhaité écrire en lettres d’or, le nom Kouamé Konan N’Sikan sur cette avenue du quartier Zone Industrielle», qui borde d’ailleurs, la résidence privée, de cet illustre fils de Bouaké.

Kouamé Konan N’Sikan a laissé en héritage à la Côte d’Ivoire, plusieurs fleurons de l’économie notamment dans les secteurs du transport avec UTB et AH transports, des hydrocarbures (SODEPCI), des carrières (SEGRACO), de l’hôtellerie (ELEPHANT et ATEGO), du génie civil (TP N’SIKAN), ainsi que dans la filière cola avec la COMPALMCI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s