A LA UNE

AUTRES TITRES

ALBUM PHOTOS

Séminaire de formation des correspondants de presse de Bouaké sur les normes journalistiques organisé du 25 au 27 octobre 2021 par l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire au American Corner de l’UAO. Formateur: Israël Guébo, directeur de l’Institut africain des medias

Crédit photos: Bouaké 360

VIDEO A LA UNE

PORTRAIT-DECOUVERTE

La merveilleuse histoire de Raffierkro, un village pour lépreux, fondé en 1963 par Gilbert Raffier

Fondé en 1963 par un médecin français du nom de Capitaine Docteur Gilbert Raffier, ce tout premier village pour lépreux, entièrement construit avec la contribution effective de certains malades de la lèpre d’alors, comprend aujourd’hui un hôpital-léproserie, un village entier avec une centaine de maisons « en dur », deux écoles (maternelle et primaire) de 12 classes, un marché couvert, des installations sportives, une église œcuménique et une mosquée, … et beaucoup d’autres projets de développement. La merveilleuse histoire humaine de Raffierkro racontée par Bouake360.

Marie-Pierre, la dame de fer (Portrait)

Marie-Pierre Kouakou, ferronnière à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne a réussi avec détermination malgré sa frêle silhouette à embrasser un corps de métier dominé par les hommes, où, la force physique est souvent recommandée pour exécuter des travaux. Portrait

Ces « cabreurs » de vélo de Bouaké qui aspirent à la catégorie Pro

Leur âge varie entre quatorze et dix-neuf ans, ils ont une passion en commun, le vélo. Cette affection, ils l’ont transformée en une sorte de sport extrême et d’action, où s’entremêlent wheelings (cabrages), courses à fond, pirouettes, ou autres free-styles ainsi que des randonnées à travers la ville. Ils affirment apporter quelque chose d’original dans la pratique du sport cycliste en Côte d’Ivoire et rêvent de passer à la catégorie professionnelle. Bouaké360 est parti à leur découverte.